Partenaires

Jimmy sévigny

Le surentraînement

Nombreux sont ceux qui souhaitent améliorer leurs performances sportives et ou perdre du poids et sont peut être tentés d'augmenter leur volume d'entraînement, parfois au-delà de leurs capacités, dans le but d'atteindre leurs objectifs. Lorsqu’une charge d’entraînement élevée est suivie d’une période de repos et de récupération suffisante, il en résulte une amélioration de la condition physique, appelée surcompensation (Roy, 2012). À l'opposé, si la charge d'entraînement ne permet pas une récupération suffisante, l'état de surentraînement survient.

Comment reconnaître le surentraînement

Il est tout à fait normal de ressentir une fatigue suite à une séance d'activité physique. En revanche, le surentraînement est un ensemble de manifestations physiques et psychologiques (une charge d'entraînement excessive ou mal planifiée,

une fréquence trop élevée de compétitions, une récupération inadéquate, une mauvaise alimentation, etc.) amenant généralement une réduction de la performance (physique, technique, tactique et psychologique). Les autres symptômes peuvent être:

  • diminution de l'appétit et perte de poids ;
  • perturbation du sommeil ;
  • troubles de l'humeur (irritabilité, stress et anxiété, agitation) ;
  • perte de motivation, manque de concentration, dépression ;
  • inaptitude à maintenir la charge d’entraînement et blessures plus fréquentes ;
  • sensation de fatigue et incapacité à récupérer ;
  • altération des réponses cardiaques (augmentation / diminution de la fréquence cardiaque de repos, diminution de la pression artérielle).

Si vous continuez de vous entraîner malgré la fatigue et de façon prolongée, la situation pourrait s'aggraver et ainsi mener au syndrome du surentraînement. Plusieurs hypothèses ont été proposées par les scientifiques pour expliquer les mécanismes responsables du surentraînement, mais aucuns n'arrivent à expliquer spécifiquement tous les aspects associés à cette condition.

Prévention et traitement

Il n'existe actuellement aucun test pour détecter le surentraînement, mais la détection des effets secondaires connus aide au diagnostic. Le traitement le plus favorable demeure un arrêt prolongé (plusieurs semaines ou plusieurs mois) de l'activité physique afin de permettre au corps de récupérer.  Voici quelques conseils pratiques afin d'éviter et prévenir le surentraînement:

  • élaborer un plan d'entraînement adapté  et augmenter la charge d'entraînement (intensité, volume, durée)  de façon progressive ;
  • diversifier et varier vos entraînements en modifiant les charges, les méthodes et les exercices d'entraînement. La nouveauté et le changement favorisera les adaptations physiques, stimulera votre motivation et vous aurez également du plaisir à réaliser vos entraînements ;
  • rester à l'écoute de votre corps et d'éventuels signes de fatigue. N'ayez pas peur de sauter votre séance d'entraîment si votre corps vous dit qu'il n'a pas assez récupéré ;
  • adopter de saines habitudes de vie en favorisant une alimentation équilibrée, la pratique d'une activité physique structurée, une bonne hydratation et un sommeil récupérateur.

La pratique d'une activité physique réalisée de manière excessive peut être nuisible et aboutir au surentraînement. Optez plutôt pour une quantité d'effort optimal et vous serez tout de même en mesure d'obtenir de meilleurs résultats et finalement atteindre vos objectifs.

Bon entraînement!

Collaboration: Stéphanie Plante

Références

Lajoie, C. (2015). Méthodes et planification de l'entraînement personnel et sportif – Notes du cours EPK-1216. Université du Québec à Trois-Rivières, département science de l'activité physique, Trois-Rivières, Québec, Canada.

Larry Kenney, Jack H. Wilmore, David L. Costill (2013). Physiologie du sport et de l'exercice. Bruxelles : De Boeck, 5e édition, 579 pages.

Mots-clés : surentraînement

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire

Nom : Champs obligatoire.
Adresse courriel : Champs obligatoire.
Non visible
Site Internet :
Code de sécurité : Champs obligatoire.
Commentaire : Champs obligatoire.

Dans la catégorie Activités physiques

La course: Pour qui et pourquoi

La course : pour qui et pourquoi? Qu'est-ce qui peut bien pousser autant de gens à s'initier à la course à pied? Mis-à-part que c'est une activité qui est peu coûteuse et que le fait de pratiquer un sport est bénéfique pour la santé, pourquoi la course à pied? Pourtant, il a longtemps…

Lire plus ›

Comment choisir ses chaussures de course à pied

On se demande souvent s'il est possible de courir avec n'importe laquelle paire de chaussures ou s'il serait mieux d'orienter notre choix vers une chaussure plus spécifique. La question est assez simple et la réponse l'est aussi, tout de moins pour moi! Je vais vous éclairer sur…

Lire plus ›

La musculation fait grossir?

Il est fréquent de voir les femmes éviter la musculation par peur d'augmenter leur masse musculaire et devenir ''Madame Muscle''. Il est également vrai d'affirmer que l'entraînement en musculation peut apporter une augmentation de la masse musculaire tant chez l'homme…

Lire plus ›

Cinq trucs infaillibles pour booster votre métabolisme

Vous désirez optimiser les effets de votre entraînement, de votre perte de poids ou tout simplement avoir un corps en bonne santé? Voici quelques trucs simples à intégrer à votre quotidien afin d'activer votre métabolisme de base. Qu'est-ce que le métabolisme? [1] Le métabolisme est…

Lire plus ›

Clients corpo 2

backnext